L’histoire de la Belle au Bois Dormant : Cinq châteaux de princesse à découvrir dans le Gard




Quand j’étais petite fille, je rêvais de vivre dans un château fort, vous savez ceux qui ont des créneaux, des tours et un pont levis. Dans ce rêve, j’avais une belle robe de princesse, dans le style de la Belle au bois dormant. Et un jour un beau chevalier venait me réveiller de mon long et profond sommeil…


Et bien vous savez quoi, ce conte de fée est en train de se réaliser. Après moult péripéties, après des épreuves initiatiques, je vis enfin ma vie de rêve, celle qui correspond à mon plus beau conte d'enfance. Se replonger dans les contes de son enfance et découvrir leur symbolique, c'est ce que le temps des vacances nous offre aussi, en mode Slow Tourisme.


Lorsque que La Belle au bois dormant s'est réveillée

Un jour, je me suis réveillée de ma longue léthargie… Ça c’était en 2020. Vous savez l’année ou un drôle de virus est venu nous faire prendre conscience de la finitude de la vie, sur les notions de liberté et d’enferment, sur notre rapport aux autres, à la nature. Cette année là la Princesse endormie s’est rendue compte à quel point elle se sentait enfermée et isolée dans la vie qu’elle avait cru bon de devoir mener. Cette année là, la Belle endormie s’est souvenue de son rêve : Vivre dans un château et rencontrer le prince charmant. Le château étant tout de même un peu grand, un peu inaccessible ( pour l’instant !) et un peu dur à chauffer en hiver ( avec l’augmentation du coût de l’énergie il faut y penser), la princesse s’est rabattue sur une maison en pierre dans une région où l’histoire s’exprime dans chaque pierre et les châteaux forts et moins forts sont légion.


La suite de l’histoire de ma maison et ma rencontre avec La Magnanerie de Dions, vous pouvez la découvrir dans d’autres articles sur le Blog.


La suite de l’histoire et la rencontre avec le prince charmant arrive aussi… mais celle-là je vous la raconterai au coin du feu, un soir d’hiver. Comme on raconte de belles histoires pour faire briller les yeux des enfants.


Lire des histoires au con du feu

La Morale de l’histoire, la symbolique du conte de La Belle au bois dormant : «  Au delà du simple divertissement, le conte de la Belle au bois dormant a davantage le sens d’un manuel d’éducation à l’usage des petites filles nobles en leur indiquant toutes les étapes par lesquelles elles doivent passer et qu’il leur faudra surmonter pour trouver le bonheur. »


Tiens comme c’est bizarre… je me dis souvent qu’il faut passer par des épreuves initiatiques, surmonter des obstacles, gravir des montagnes pour connaître et apprécier le grand bonheur, les cadeaux du ciel.



Partir à la découverte des Châteaux forts du Gard

En attendant mes yeux brillent et pétillent chaque fois que je visite un des villages aux alentours de Dions. Il n’y en pas pas un qui n’abrite un château datant du Moyen Âge à la Révolution. L’histoire de la région est très riche, et je me ferai une joie de vous faire partager ces richesses.


Voici 5 châteaux sélectionnés pour vous :




Le château de Dions : A l’orée du village, le château des Bussières s’offre à la vue d’une grande pelouse qui a remplacé le parc d’autrefois. Plusieurs fois transformé au cours des siècles, le corps de logis actuel est sobre et donne sur une grande terrasse élégante, sa plus belle parure.




Le château d’Uzès : Le château ducal d’Uzès, classé monument historique est encore habité aujourd’hui par le comte d’Uzès offre une riche découverte aux visiteurs, portant les symboles et l’histoire de son évolution au fil des siècles.


Le château de Castelanau-Valence : un vrai coup de coeur lorsque je l’ai découvert par hasard au détour d’un chemin. Ce château dont l’origine remonte au IXè siècle est un spécimen de château fort du Moyen-âge avec ses tours, son mur d’enceinte et ses créneaux percés de meurtrières.




Le château d’Arpaillargues : Plus récent, son origine remonte au XVIIIème siècle. Son histoire et ses références littéraires ( La Marquise qui y vécut aurait inspiré Mme de Merteuil dans les Liaisons dangereuses) enchantent les visiteurs qui séjournent dans ce château devenu Hôtel.




Le château d’Aubussargues : largement remanié au XIXème siècle ce château présentant une élégante tours ronde recouverte d’ardoise s’ouvre sur un magnifique jardin parfaitement entrenu. Il appartient toujours aux descendants des héritiers de l’époque.



Si vous êtes férus d’histoires, de vieilles pierres, passionnés de fées et des contes merveilleux de Charles Perrault, en mode Slow, les vacances sont l’occasion d’aller à la découverte de notre riche passé. Et un peu de nous même, en nous reconnectant au temps de l’enfance et des histoires que nos grands-mères nous contaient avant de nous endormir.